MOTORISATION

Mécanique

Compensation de la planéité des plages : 

le positionnement des moteurs dans leur platine de fixation permet de les orienter et d’optimiser l’axe de direction des moteurs pour retrouver les points d’ancrages de l’abri.

 

De façon naturelle, lors de leurs déplacements, les moteurs suivent la pente. Ce réglage compense les potentiels forts écarts de pentes entre les 2 côtés d’une même plage.

2 ou 4 roues motrices (selon les moteurs) : 

la conception des moteurs assure une meilleure motricité de part le nombre des roues et leur écartement qui absorbe les écarts de dallage. Parallèlement, l’adhérence est quant à elle optimisée par la souplesse de la gomme des roues et leur largeur (25 mm).

 

En général les écarts de plus de 4 mm, bloquent les moteurs n’ayant qu’une seule roue alors que la multiplicité des roues crée un effet 4x4.

Options Motorisations :

• Détection fin de course pour les abris sur toiture : cette option permet un arrêt automatique des moteurs dès qu’ils détectent la plaque de fin course. L’option permet un fonctionnement ouverture/fermeture. Une impulsion sur télécommande ouvre l’abri, une deuxième ferme l’abri sachant que celui-ci s’arrêtera seul, en ouverture ou fermeture, dès détection de la fin de course.

 

Option indispensable pour les abris sur toiture ou l’accès pour ouvrir ou fermer l’abri est difficile.

• Condamnation automatique : 

cette option permet d’ancrer l’abri au niveau des moteurs dès détection de la platine prévue à cet effet.

 

Pratique pour bloquer l’ouverture par le vent des abris sur toiture lorsqu’ils sont en toiture ou pour faciliter cette action aux personnes à mobilité réduite.